Les sources thermales de l’île de Lipari, évoquées per certains écrivains grecs et romains, étaient tellement  renommées que les thermes mineurs de Rome portaient le nom d’ “Eolia”. Ces citations se réfèrent sans aucun doute à la source thermale de San Calogero. Les thermes actuels, situés à quelques kilomètres du centre-ville sont entrés en service en  1872, exploitant les sources thermales qui se trouvent  dans la partie est de l’île à environ 150 m sous le niveau de la mer. Les eaux ont une composition  chimique comprenant bicarbonate et sulfate de soude et leur pH est pratiquement neutre. Il s’agit d’eaux vraisemblablement peu profondes qui proviennent de précipitations atmosphériques ayant subi l’apport  de vapeurs géothermiques d’origine volcanique, riches en gaz acides (en particulier l’anhydride de carbone et sulfure d’hydrogène), qui jaillissent à une température de 50°centigrade.

Share